Borj El Kastil

Borj El Kastil (برج القسطيل )  est l’un des rares forts de l’époque médiévale qui a été partiellement épargné. Il se situe à la pointe du Ras Kastil, presqu’île située au sud-est de Djerba, à 10 km à l’est d’El Kantara. Les ruines du Fort Kastil à Djerba sont situés dans une zone naturelle classée parmi les réserves naturelles locales.
Malheureusement, il est dans un état avancé de dégradation à cause de la mer qui durant les périodes pluvieuses envahit le terrain autour du Borj, qui se situe à peine au dessus du niveau actuel de la mer. Le fort de Borj El Kastil est un carré de 40 m de côté, doté de remparts de 12 m de hauteur et de 1,30 m d’épaisseur. Il fut bâti vers 1289 par le conquistador aragonais Roger de Lauria, près de la cité antique Meninx, il y plaça à l’époque une importante garnison. Il s’appela dans un premier temps « Castello », avant de prendre le nom de Borj El Kastil. Récupéré par les habitants de l’île en 1335, la forteresse n’est plus aujourd’hui qu’une ruine pourtant bien conservée, et visible uniquement de l’extérieur. Le fort fut restauré une première fois au 15è siecle par le sultan hafside, puis à nouveau au 16è siècle par les ottomans et au 17è siècle par Hammouda Pacha Bey. Non loin du Borj on trouve le sanctuaire du Sidi Marcil (Saint Marcel) où aujourd’hui encore les femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfants viennent avec l’espoir de pouvoir tomber enceintes. Par arrêté du 1er septembre 2000, Borj El Kastil fait parti de la liste des monuments historiques et archéologiques protégés et classés du gouvernorat de Médenine, liste établie par l’Institut national du patrimoine. (Sources diverses: Petit Futé par Dominique Auzias, wikipédia, marhba.com, jerba.be, wikimania, Institut National du Patrimoine).
Laisser un commentaire avec Facebook:

Laisser un commentaire

J'ai pris connaissance de la politique de confidentialité du site quant à la gestion des données personnelles et je les accepte avant de valider mon commentaire.

Résoudre : *
13 + 24 =